Parcours de docteurs #1 : Clémence Mondielli PhD

              

Clémence MONDIELLI PhD
Associée de recherche en biophysique chez Evotec

📡 MASTER 2 : Ecole d’ingénieurs chimistes + M2R – Chimie Fondamentale et Appliquée
🛰 UNIVERSITE : Université Paul Sabatier
🏅 DATE D’OBTENTION : 2015

📡 DOCTORAT : Sciences chimiques
🛰 UNIVERSITE : Aix-Marseille Université
🏅 DATE D’OBTENTION : 2018

💡 SCIENTIFIQUE PREFERE : Claudie Haigneré
🚀 LE TITRE DE TA THESE : Développement de molécules antivirales contre les Arénavirus

 

  • Q : Pourquoi avoir fait un doctorat ?

A : J’ai toujours su que je souhaitais travailler dans l’industrie privée dans le domaine de la santé.
Mais je ne savais pas initialement par quel chemin j’y accéderai. En sortie d’école d’ingénieur, le choix de faire une thèse ou non n’était pas très clair pour moi.
C’est  en discutant avec mon maître de stage de fin d’étude et d’autres connaissances que j’ai déduis qu’il fallait que je fasse une thèse pour accéder à des postes de gestion de projet/management dans ces thématiques santé. Contrairement à ceux qui font une thèse par vocation pour travailler à terme dans l’académique, j’ai vu la thèse comme un investissement me permettant d’accéder à mieux à long terme. Je note cependant avec recul, que pour ceux qui souhaitent travailler dans le privé, le sujet de thèse est primordial et doit être un minimum appliqué. Cela a été mon cas et c’est ce qui m’a permis d’occuper mon poste actuel.

 

  • Q : En quoi consiste ton métier actuel ?

 

A : Je travaille actuellement auprès de la société de recherche pharmaceutique Evotec dans le service de criblage de molécules à haut-débit avec une spécialité en biophysique. Concrètement, je caractérise des molécules chimiques pour leur capacité à se fixer sur des cibles thérapeutiques à l’étude.
Pour ce faire, nous faisons appel à différentes technologies biophysiques comme la SPR, la MST ou le DSF. Ce travail s’accompagne en plus de l’aspect technique (un tiers de mon temps se passe en laboratoire, de gestion de projets et de relation client.
C’est très varié.

 

  • Q : Qu’est-ce que le doctorat t’apporte dans tes fonctions au quotidien ?

 

A : D’un point de vue technique, le doctorat m’a énormément apporté car j’ai une formation initiale de chimiste et je travaille désormais en biologie. C’est en thèse que j’ai appris toutes les notions de biologie nécessaires à mon métier actuel.
J’ai eu la chance de réaliser mon doctorat dans un laboratoire  multidisciplinaire, ce qui m’a apporté une ouverture d’esprit et un esprit collaboratif.
Le laboratoire avait également une dimension internationale, la pratique de l’anglais était donc quotidienne et me sert aujourd’hui car nous travaillons quasi-exclusivement en anglais.

Humainement, la thèse est une épreuve, avec des hauts et des bas mais elle permet de s’endurcir, de se confronter à la difficulté et pour beaucoup, c’est souvent une première rencontre de l’échec. Je ne dis pas ça pour déprimer les futurs doctorants mais au contraire pour dire que c’est un passage bénéfique pour se construire.

 

  • Q : Quels conseils donnerais-tu aux futurs docteurs qui souhaiteraient occuper un poste similaire au tien ?

 

A : La première des choses que l’on ne répétera jamais assez : entretenez votre réseau ! C’est extrêmement important. Nous savons combien il est difficile de trouver un poste aujourd’hui. Personne ne va venir vous chercher pour vous embaucher, sauf cas très exceptionnel.
Saisissez donc la moindre opportunité de vous rendre à des congrès, discutez au maximum avec les intervenants, les commerciaux qui viennent vous présenter les dernières technologies. Chaque nouvelle rencontre peut avoir un impact sur votre parcours professionnel. Il faut se rendre visible au maximum et ne rien négliger. Soyez actifs sur Linked In, participez aux formations de votre école doctorale, aux nombreux forums organisés pour les doctorants/docteurs comme le PhD Talent Career Fair, les Afterworks, les évènements créés par l’ABG, les forums BioTechno etc…

La thèse n’est pas une fin en soi. Il faut construire l’après-thèse en étant proactifs ! Et cela commence dès le 1er jour !

 

CONTACT

Linkedin : Clémence Mondielli PhD

Site de l’entreprise : Evotec