Pourquoi externaliser son recrutement ?

Le recrutement est une notion vitale pour une structure lui permettant de gagner en compétence et d’accroître sa taille. Il peut s’apparenter à un pari sur l’avenir et à un réel investissement aussi bien pour son coût ainsi que les risques qui peuvent s’y rattacher. Cette croyance est d’autant plus forte lors de l’appel à un cabinet de recrutement, assurant pourtant des notions de réussite et de sécurité via une obligation de résultat.

Quels sont les bénéfices d’externaliser son recrutement et faire appel à un cabinet de recrutement ?

Un gain de temps non négligeable

D’après l’APEC, le recrutement d’un cadre prend plus de 6 mois pour 1/3 d’entre eux. Une temporalité filandreuse à l’échelle économique qui peut également s’impacter sur l’activité des départements des ressources humaines et l’activité de la société.

L’APEC indique également que 10% des postes de cadres ne sont jamais pourvus, ce taux grimpe même à 16% chez les départements R&D et industriels.

Un choix plus rentable ?

Faire appel à un cabinet de recrutement permet notamment de libérer du temps aux équipes RH qui peuvent alors concentrer leurs forces sur d’autres sujets stratégiques. Cet argument prend tout son sens dans le cas d’un recrutement complexe qui occupe un temps précieux aux équipes et se répercute sur les autres actions en cours.

Externaliser son recrutement a un coût, mais peut finalement s’avérer moindre comparé aux dépenses engagées en interne. Ces dépenses concernent le nombre d’employés et le temps qu’ils ont passé sur un recrutement et les outils utilisés qui dépassent très souvent le coût d’un RPO (Recruitment Process Outsourcing).

Que ce soit dans le cas d’un recrutement complexe, le temps passé à chercher le profil peut s’avérer chronophage, mais c’est également le cas si l’offre attire un nombre important de candidats. En effet, trier plus d’une centaine de candidats aux profils similaires, aux compétences et aux expériences professionnelles multiples peut être comparable à trouver une aiguille dans une botte de foin. Outre les phases de sélections générales par le CV, on y ajoute également la phase des entretiens qui se déroulent en plusieurs étapes suivant la complexité du poste en question ou le volume de candidats sélectionnés.

Ces phases ne sont donc pas à sous-estimer aussi bien en termes de temps qu’en budget alloué.

Une collaboration gage de réussite

Le coût d’un recrutement raté est évalué entre 12 à 18 mois du salaire brut sur un poste de cadre que l’on peut dissocier en deux aspects : les dépenses visibles et invisibles. Le visible concerne les indemnités de licenciement ou encore le coût du second recrutement.

L’invisible prend en compte notamment le nombre d’heures passées par les équipes RH, l’impact sur l’image de l’entreprise ou la démotivation des équipes.

S’adresser à un cabinet de recrutement permet notamment d’assurer deux volets essentiels dans la sphère du recrutement : la sécurité et le conseil.

La sécurité est un aspect important car il permet de minimiser les risques engagés par l’intermédiaire de différentes assurances englobées dans le contrat comme l’assurance candidat qui a pour vocation de protéger l’entreprise en cas de rupture du contrat entre les parties prenantes au cours de la période d’essai.

Les cabinets sont également force de proposition et de conseil permettant d’envisager les problématiques rencontrées au sein d’une société sous un angle nouveau et expérimenté, apportant des recommandations pouvant répondre au besoin d’une façon plus efficiente.

Ces deux aspects permettent de faire abstraction de quasiment tous les risques et freins que peut engendrer l’échec d’un recrutement.

« J’ai rencontré des profils originaux que je n’aurais pas forcément sélectionnés pour un premier entretien donc ça a été une très bonne surprise. » Rémi Perrin, Directeur R & D chez Soprema

Un savoir-faire indispensable notamment pour les postes les plus pénuriques

Mener un recrutement réussi en interne implique la mise en relation conjointe de différents éléments. L’implication du département RH, la bonne définition du besoin de la fiche de poste, l’attractivité de l’entreprise via la marque employeur.

Les offres d’emploi sur des profils pénuriques ne se cantonnent pas à la seule publication d’opportunité sur un job board mais fait bien parti d’un ensemble bien plus complexe nécessitant un travail de tous les instants. Par exemple, la présence de la marque sur les réseaux sociaux, le site web et le référencement, l’image renvoyée à l’extérieur aussi bien par la marque en elle-même que par ses anciens collaborateurs comme le montrent les indicateurs du type glassdor ou le classement annuel best place to work qui sont des indicateurs de plus en plus plébiscités par les candidats.

Il faut noter également que trouver le talent parfait à vos besoins nécessite dans certains cas de mettre en place une stratégie de chasse et non d’attraction. Autrement dit, aller chercher soi-même la perle rare plutôt que de l’attendre. Cette tactique nécessite un savoir-faire particulier et un temps plus conséquent.

Poste stratégique

Pour les postes à vocation stratégique, il ne fait aucun doute quant à la finalité de le confier à un cabinet de recrutement. Dans un premier temps pour rassurer les investisseurs, et dans un second temps préserver l’image de l’entreprise auprès de ses clients qui pourrait être fragilisée avec des changements constants à ces postes importants.

 

En savoir plus sur notre offre de recrutement